Sénégal : un projet agricole a été lancé à Saint-Louis pour réduire l’importation du riz

0
779
Séance de lancement du projet de développement de la chaîne de valeur riz-Sénégal (PDCVR) dans la région de Saint-Louis, Sénégal.

Le projet de développement de la chaîne de valeur riz-Sénégal (PDCVR) a été lancé dans la région de Saint-Louis. Le programme est financé par la Banque Islamique de Développement (BID). 

Le PDCVR lancé à Saint-Louis entre dans le cadre de la mise en œuvre du Programme National d’Autosuffisance en Riz (PNAR). Le projet a pour but de réduire l’importation élevée du riz au Sénégal. Cette réduction passera par les aménagements de terres et en boostant les rendements agricoles.  

Les régions de Saint-Louis, de Matam et de Tambacounda sont les plus concernées. Le projet est co-financé par la Banque Islamique de Développement (BID) et l’État sénégalais à plus de 2 millions $. 

Lire aussi : Afrique de l’Ouest : 14 millions $ du fonds d’adaptation pour adapter la production rizicole au climat

Stimuler la croissance économique

Le projet vise à soutenir les efforts du gouvernement pour augmenter de manière substantielle la production du riz. L’approche basée sur la chaîne de valeur sera utilisée. L’initiative permettra d’augmenter les revenus des petits exploitants, de réduire la pauvreté et l’insécurité alimentaire. Elle améliorera également les moyens de subsistance de la population rurale et créer des opportunités commerciales pour les producteurs de riz.

Le PDCVR stimulera ainsi la croissance économique en renforçant la participation du secteur privé. D’après Ndar, ce projet cible 39 000 ménages dans toute la zone d’intervention. Les revenus des producteurs devraient augmenter de 30 % dans les zones cibles d’ici fin 2025. Le projet vise la création de 20 000 emplois d’ici fin 2025 dont 40 % de femmes et de jeunes.