La SFI aidera les entreprises tunisiennes à accéder aux marchés africains

0
579
SFI_Tunisie
La SFI veut aider les entreprises tunisiennes à s'ouvrir aux marchés africains, notamment ceux de l'Afrique subsaharienne

La Société financière internationale (SFI) envisage de soutenir le secteur privé tunisien. L’objectif est d’améliorer la compétitivité des entreprises tunisiennes sur les marchés africains.

Le vice-président de la Société financière internationale (SFI), Sergio Pimenta, annonce l’intention de l’institution de soutenir le secteur privé tunisien. Cette décision a été prise lors d’une rencontre entre Sergio Pimenta et le ministre de l’Économie et de la planification, Samir Saied.

Mise en place d’un programme de coopération technique

Au cours de leur rencontre, les deux parties se sont engagées à établir un programme de coopération technique. Ce cadre permettra de soutenir le plan d’action à mettre en œuvre pour aider les entreprises tunisiennes à s’ouvrir aux marchés étrangers, principalement ceux de l’Afrique subsaharienne.

Lire aussi : Tunisie : la BERD soutient le secteur privé à travers la digitalisation des investissements

Ouverture des entreprises tunisiennes sur les marchés africains

La réunion a permis au ministre de l’Économie et de la planification, de présenter les progrès réalisés par la Tunisie en matière de réformes pour dynamiser l’économie et la croissance. Ces réformes ont permis notamment l’amélioration du climat des affaires au profit du secteur privé. Par ailleurs, d’autres réformes sont en cours d’élaboration pour favoriser l’ouverture des entreprises tunisiennes sur les marchés africains, rapporte l’Agence Anadolu .

Selon Samir Saied, la Tunisie, affectée par des crises externes, a besoin d’un soutien supplémentaire de la part des institutions internationales. Ce soutien permettra au pays de relancer son économie et ses investissements. La Société financière internationale (SFI) est une branche de la Banque mondiale. Elle est la principale institution de développement axée sur le secteur privé dans les pays émergents.

Lire aussi : La Tunisie lance un nouveau fonds dédié au financement des PME innovantes