Somalie : 2 000 personnes déplacées de plus en deux jours à cause de la sécheresse

0
830
La sécheresse meurtrière qui devait actuellement en Somalie fait fuire les populations vers les villes.

L’agence de coopération humanitaire des Nations Unies a annoncé qu’il y a plus de 2 000 Somaliens déplacées supplémentaires ces deux jours. Ils sont arrivés dans la capitale Mogadiscio, au cours des deux derniers jours. Ces personnes fuient la sécheresse meurtrière qui frappe actuellement le pays. 

Plus de 2 000 nouveaux déplacés internes ont rejoint la capitale Mogadiscio les deux derniers jours. Ils s’exilent pour se protéger de la sécheresse meurtrière qui frappe le pays. 

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) , 20 000 personnes se sont déplacées au cours des dernières semaines. « Ces personnes ont perdu du bétail et d’autres moyens de subsistance à cause de la sécheresse ». 

D’autres mouvements d’exode sont attendus dans les prochaines semaines. Les déplacées ont un besoin urgent d’eau, de latrines, de nourriture, d’abris et de services nutritionnels.

Lire aussi : PAM: près de 60 millions de personnes subissent une grave crise alimentaire en Afrique de l’Est

Une situation « d’état d’urgence humanitaire » déclarée

L’administration régionale de Banadir, dans laquelle se trouve Mogadiscio multiplie les efforts pour gérer la situation. Mais Hirey Ahmed Robleh, le secrétaire général de l’administration, a déclaré que la crise dépasse les capacités de son institution. Plus de 20 millions $ destinés au développement ont été transférés pour faire face à l’exode. 

Le gouvernement somalien a déjà déclaré la situation « d’état d’urgence humanitaire ». Il demande à la communauté internationale de redoubler d’efforts pour aider les personnes dans le besoin. La Somalie fait face à l’une des pires sécheresses depuis des décennies, selon les organisations humanitaires du pays.