Somalie : Un million de personnes déplacées à cause de la sécheresse (HCR)

0
585
Somalie
La Somalie compte un million de personnes déplacées en raison de la sécheresse sans précédent que connaît le pays.

Un million de personnes ont été déplacées en Somalie, selon l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Cette situation est due à la sécheresse sans précédent que connaît le pays depuis deux ans.

Selon l’ONU, la sécheresse en Somalie a atteint un niveau sans précédent. Cette année, le pays compte déjà 755 000 personnes déplacées. Ce chiffre porte à un million, le nombre de personnes déplacées dans le pays depuis janvier 2021, indique l’Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC).

7 millions de personnes menacées par la famine

Selon les prévisions des observateurs, la prochaine saison des pluies serait, une fois de plus, insuffisante. Cette situation pourrait provoquer de nombreux autres déplacements, augmentant ainsi le risque de famine. « La famine hante désormais l’ensemble du pays », affirment les observateurs. De nombreuses familles sont contraintes de quitter leurs villages en raison du manque de nourriture et d’eau.

L’ONU estime que le nombre de personnes confrontées à des niveaux critiques de faim en Somalie devrait passer d’environ 5 millions à plus de 7 millions au cours des prochains mois. La situation est aggravée par les effets du changement climatique et la hausse des prix des denrées alimentaires dues au conflit en Ukraine. Si aucune aide n’est fournie, plus de 213 000 personnes risquent de souffrir d’une faim catastrophique, indique l’ONU.

Lire aussi : Somalie : 2 000 personnes déplacées de plus en deux jours à cause de la sécheresse

Des populations de plus en plus vulnérables en raison de l’absence de pluies

Cette année, la Somalie a connu sa quatrième saison des pluies ratée consécutive depuis fin 2020. La saison des pluies de 2022 s’est terminée prématurément en mai. Au mois de juin, le pays a enregistré peu précipitations. Les régions du nord n’ont enregistré que 30 à 60 % des précipitations moyennes ; les régions du centre et du sud, 45 à 75 %, indique l’ONU.  « Les communautés vulnérables sont les plus durement touchées par les effets de la crise climatique. De nombreuses familles sont laissées sans protection et les déplacements augmentent », a déclaré Magatte Guissé, représentant du HCR en Somalie.

Manque de ressources pour soutenir les personnes touchées par la sécheresse

La riposte à la crise en Somalie est « l’une des plus sous-financées avant cette dernière crise », déclare Magatte Guissé. En juin dernier, le HCR a annoncé qu’il avait besoin de 9,5 millions $ pour la Somalie. Ce financement devrait permettre d’aider les communautés déplacées touchées par la sécheresse.

Lire aussi : Somalie : Un nouveau fonds de 20 millions $ pour aider les communautés affectées par la sécheresse