Soudan : la FAO soutien un million de ménages agricoles depuis le début du conflit

0
236
Récoltes agricoles
L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) soutien un million de ménages agricoles au Soudan.

Depuis le début des conflits au soudan, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a distribué près de 10 000 tonnes de semences à 5 millions de personnes, soit 1 million de ménages agricoles. Un soutien qui devrait permettre de répondre aux besoins céréaliers de 13 à 19 millions de personnes.

Au Soudan, près de la moitié de la population  est plongée dans une crise humanitaire, depuis le début des conflits en avril 2023. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a distribué près de 10 000 tonnes de semences à 1 million de ménages agricoles. Une action rendue possible grâce au soutien généreux de ses partenaires ressources. Pour parvenir à ce résultat, la FAO collabore avec des partenaires de mise en œuvre locaux dévoués. Ce soutien a permis aux agriculteurs de produire suffisamment de nourriture. Ce qui a permis de répondre aux besoins céréaliers de 13 à 19 millions de personnes.

Une multitude de défis

Outre le conflit, les agriculteurs ont signalé une multitude de défis. Il s’agit notamment des prix élevés des intrants agricoles (semences et outils). Egalement, ils ont mentionné le manque critique d’intrants, de financements et de services de vulgarisation. Pour Hongjie Yang, Représentant de la FAO au Soudan, « Le soutien de la FAO aux communautés rurales soudanaises a été immense, mais les besoins continuent de croître. Le soutien à l’agriculture doit se poursuivre et un financement est absolument nécessaire pour faire correspondre les ressources aux besoins… C’est un rappel urgent de continuer à agir maintenant et de montrer au peuple soudanais qu’il n’a pas été et ne sera pas oublié. »

Lire aussi : Soudan du Sud : les éleveurs s’adaptent au changement climatique

Plus de 20 millions de personnes seraient confrontées à des niveaux de crise d’insécurité alimentaire aiguë. Cela entraine une grave augmentation des besoins en matière de sécurité alimentaire. Ajouté à cela, l’augmentation attendue des épidémies de maladies animales. Le manque de services vétérinaires et de vaccins complique également le tableau. Ce qui pourrait entraîner d’importantes pertes de bétail et potentiellement se répercuter sur une baisse de la consommation protéines. La conséquence immédiate étant l’augmentation des taux de malnutrition chez les enfants.

Lire aussi : Afrique de l’Ouest : La FAO engage le plan d’éradication de la peste des petits ruminants

Des programmes de soutien vitaux à l’élevage

Agissant à l’avance pour éviter ce désastre, la FAO fournit des programmes de soutien vitaux à l’élevage avec un soutien en matière de santé animale. Un programme comprenant la vaccination et le traitement, pour 1,3 million de ménages vulnérables. Les ménages agropastoraux et pastoraux recevront également des chèvres laitières indispensables aux enfants de moins de 5 ans. Ces ménages recevront également des aliments concentrés pour animaux et des minéraux à lécher pour maintenir leur bétail en bonne santé. La FAO devrait aussi fournir à 0,7 million de ménages une variété de semences de légumes pour la saison hivernale. Une solution pour contrecarrer les pertes de production estimées et une nouvelle détérioration de la sécurité alimentaire et des moyens de subsistance.

Pour étendre son soutien, la FAO a besoin de 75,4 millions de dollars en urgence. Un montant qui correspond à près de 80 % du financement requis dans le cadre du Plan de réponse humanitaire révisé pour le Soudan de mai à décembre 2023. A travers ces interventions, la FAO prévoit de soutenir au total 2 millions de ménages agropastoraux et pastoraux entre novembre et décembre 2023.

Lire aussi : Soudan : la FAO lance un plan d’intervention d’urgence contre l’insécurité alimentaire