fbpx
26 C
Cotonou
mardi 29, novembre 2022

Tchad : 10 soldats tués par des militants de Boko Haram

À lire absolument

L’attaque a eu lieu tôt ce matin près de la frontière nigériane. Le bilan du gouvernement fait état de plusieurs morts et blessés parmi les militaires. Aucune perte n’a été signalée chez les assaillants.

Les militants de Boko Haram ont attaqué une unité militaire située dans la province du Lac Tchad, près de la frontière nigériane, ce mardi 22 novembre. Au moins 10 soldats tchadiens ont été tués et 17 autres blessés, selon la présidence. Le chef de l’État, le général Mahamat Idriss Deby Itno, s’est rendu ce soir à l’Hôpital de la Renaissance pour s’enquérir de l’état des survivants. Il lui a été indiqué que 4 blessés ont été admis en soins intensifs.

Lire aussi : Nigeria : une nouvelle attaque terroriste fait au moins 11 victimes dans le nord-est

Les militaires attaqués avaient été envoyés près de la frontière nigériane en attendant qu’un poste de l’armée ne soit implanté sur l’île de Bouka-Toullorom. Cette zone située entre les villages de Ngouboua et Kaiga a subi de nombreux assauts terroristes ces dernières années. « Cette énième attaque surprise vient confirmer la présence encore active de la nébuleuse Boko Haram dans le bassin du Lac Tchad » indique le communiqué de la présidence tchadienne.

Le gouvernement de transition a promis de doubler la taille de son armée d’ici la fin de l’année 2022 pour mieux contrer l’expansion des forces rebelles. Le porte-parole de la présidence, Brah Mahamat, a réitéré « le ferme engagement du Tchad à mettre hors d’état de nuire le terrorisme au Tchad et dans la sous-région ».

Lire aussi : Burkina Faso : En un mois, l’armée a tué 21 terroristes et perdu 14 de ses éléments

Les derniers articles par Fidèle DJIMADJA (tout voir)

À la une