Algérie : Abdelmadjid Tebboune ordonne la titularisation de près de 60 000 enseignants contractuels

0
592
Abdelmadjid-Tebboune
Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune.

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a ordonné la titularisation immédiate de tous les enseignants contractuels du secteur de l’éducation. Une commission ad hoc a été mise en place pour veiller à l’application de cette décision.

Le Président de la République algérienne, Abdelmadjid Tebboune, a décidé de titulariser tous les enseignants contractuels du secteur de l’éducation. La décision a été prise le week-end dernier, à l’issue du Conseil des ministres. Ainsi, le ministère de l’Éducation nationale a installé une commission chargée de la supervision et du suivi de la mise en œuvre effective de la décision, rapporte Algérie Presse Service.

Lire aussi:Algérie : révision des salaires des enseignants chercheurs universitaires

Près de 60.000 enseignants sont concernés par la décision

La décision concerne 59 987 enseignants. Selon le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belaabed, cette mesure permettra « d’apporter davantage de stabilité au secteur ». Pour lui, ces enseignants contractuels ont acquis une expérience suffisante. Ils ont exercé avec le même titre depuis plusieurs années.

Lire aussi : Algérie : plus de 22 000 titulaires d’un doctorat au chômage

Actions en cours pour la mise en œuvre de la décision

Lors des conférences nationales consacrées à la préparation de la rentrée scolaire 2022-2023, des instructions ont été données afin de maintenir les enseignants recrutés sur la base de contrats au cours des années scolaires précédentes. Pour la mise en œuvre de la décision, le ministre de l’Éducation a donné des instructions pour assurer la finalisation des procédures. Les mesures prises permettront de finaliser dans les meilleurs délais le processus d’intégration des enseignants contractuels concernés. La plateforme numérique du secteur de l’éducation nationale permettra un meilleur suivi de la nouvelle mesure.

Lire aussi : L’Algérie lance une plateforme nommée « Exalt » pour promouvoir ses ressources en hydrocarbures