Togo : 24 millions $ de la BAD pour développer des chaînes de valeur créatrices d’emplois

0
419
Jeunes entrepreneurs
La BAD accorde 24 millions $ au Togo pour aider les jeunes entrepreneurs à développer les chaînes de valeurs créatrices d’emplois.

La Banque africaine de développement accorde un don de 24 millions $ au Togo pour soutenir les jeunes entrepreneurs. Ce financement leur permettra de développer des chaînes de valeur créatrices d’emplois.

Le Togo a reçu un don de 24,03 millions $ de la Banque africaine de développement (BAD). Ce montant est destiné à la mise en œuvre du projet de soutien aux jeunes hommes et femmes entrepreneurs dans les chaînes de valeur créatrices d’emplois. L’initiative devrait contribuer à promouvoir une croissance inclusive et la création d’emplois décents pour les jeunes. Le projet se concentrera sur le développement des compétences entrepreneuriales et l’accès aux services financiers et non financiers, indique un communiqué de la BAD.

Lire aussi : Togo : lancement d’un fonds pour soutenir les innovations des entreprises

Selon la Banque, le projet envisage de renforcer les compétences entrepreneuriales des jeunes. Il contribuera à stimuler la compétitivité et à accroître la part de marché des très petites et moyennes entreprises de jeunes. Il contribuera à accroître le financement des jeunes entrepreneurs.

Les Bénéficiaires du projet

Le projet couvrira les cinq régions du Togo, notamment les régions des Plateaux, Centrale et Savanes où la population est estimée à 2.600.285 habitants. Selon la BAD, ces régions abritent plusieurs milliers de jeunes entrepreneurs, producteurs et éleveurs. Par ailleurs, le projet cible les personnes physiques ou morales produisant des biens ou services marchands. Il cible essentiellement celles qui emploient moins de 200 personnes et dont le chiffre d’affaires annuel n’excède pas 1,68 million $ (soit 1 milliard de FCFA).

Lire aussi: Togo : le gouvernement obtient 5,13 millions de dollars de la BAD pour le projet de construction logements sociaux

Le projet concerne quatre types d’entreprises dirigées par des jeunes. Il s’agit des petites et moyennes entreprises/petites et moyennes industries structurantes, des entreprises d’agrégation, des primo-entrepreneurs individuels et des sociétés coopératives ou organisations de producteurs. Ces entreprises seront sélectionnées et accompagnées selon des critères et des modalités bien définies, explique la Banque.

Accompagner les entreprises bénéficiaires

« La stratégie de mise en œuvre de ce projet repose sur l’approche CVA et développement des clusters agro-industriels, qui consiste à identifier des PME dans des filières à fort potentiel de croissance », indique le communiqué de la BAD. La stratégie consistera à fournir une assistance technique de qualité et un financement adapté aux besoins des jeunes entreprises. En outre, le projet intégrera les jeunes entrepreneurs dans leurs chaînes d’approvisionnement et de distribution, créant ainsi des opportunités d’emploi pour les jeunes et les femmes.

Augmenter les revenus des jeunes entrepreneurs d’au moins 40 %

La mise en œuvre du projet permettra d’augmenter les revenus des jeunes entrepreneurs d’au moins 40 %. Il favorisera la création de plusieurs milliers d’emplois au cours des cinq prochaines années. Le projet prévoit de soutenir près de 9 278 entreprises individuelles, groupes ou sociétés, dont 30 % sont dirigés par des femmes. Il prévoit également de former et d’accompagner 12 000 jeunes entrepreneurs, dont 40 % de femmes, aux compétences et métiers liés à l’entrepreneuriat.

Lire aussi : Togo : le gouvernement signe deux accords pour accompagner les diplômés de l’IFAD