Le Togo obtient un prêt de 78 millions d’euros pour le désenclavement de ses zones rurales

0
337
Illustration prêt France-Togo
Le gouvernement togolais a obtenu un prêt de 78 millions d’euros de la France pour le désenclavement des zones rurales du pays.

Le gouvernement togolais a paraphé récemment un protocole financier avec la France. L’accord porte sur la réalisation d’infrastructures notamment la construction de ponts de désenclavement en zone rurale. Il a été signé par le ministre de l’Économie et des Finances, Sani Yaya, et l’ambassadeur de France au Togo, Augustin Favreau.

Le projet de construction de ponts de désenclavement en zone rurale est cher au gouvernement togolais. Pour sa mise en œuvre, le concours financier de la France sera de 78 millions d’euros. Il comprend un prêt de 40 millions d’euros qui sera mobilisé par le Trésor français. Quant au reste du montant (38 millions d’euros), il est garanti par un emprunt bancaire de la BPI France (Banque publique d’investissement).

Réagissant à la signature de cet accord, M. Yaya a remercié les autorités françaises pour leur soutien multiforme en faveur du développement au Togo. Les actions sont visibles dans les domaines de la santé, l’énergie, les pistes rurales et autres. Elles seront davantage renforcées par le projet en cours. Celui-ci vise à faciliter l’accès aux infrastructures, équipements et services socioéconomiques de base dans les zones rurales.

Lire aussi : bboxx et EDF obtiennent un prêt de 11 millions € pour déployer des systèmes solaires domestiques au Togo

Renforcement du secteur agricole

A travers le projet de désenclavement des zones rurales, le gouvernement compte renforcer le secteur agricole du Togo. Il prévoit ainsi l’aménagement d’au moins 4.000 km de pistes rurales d’ici 2025. Pour l’atteinte de cet objectif, il pourra compter sur la France, prête accompagner ses efforts. Lors de la signature du protocole financier, M. Augustin Favreau a donné cette assurance. Son pays s’est notamment engagé à poursuivre son concours dans la mise en œuvre des projets inscrits dans la Feuille de route du gouvernement togolais.

Lire aussi : Le Togo veut doter chaque canton d’une zone agricole pour lutter contre l’insécurité alimentaire