Torchage de gaz : une perte de 82 milliards USD pour le Nigéria et d’autres pays producteurs

0
898

Le Nigéria et tous les grands pays producteurs de gaz naturel perdent jusqu’à 82 milliards de dollars par an à cause du torchage. C’est une activité qui consiste à brûler les rejets de gaz fossile par des torchères. Cela se fait à différents niveaux de l’exploitation du gaz naturel et du pétrole. Cette estimation financière a été faite par la société britannique d’analyses et de conseil, GlobalData. Cette dernière a récemment publié un nouveau rapport intitulé Gas Flaring-Thematic Research. 

deux milliards $ de pertes pour le Nigeria

Ce rapport indique que le Nigéria a, par exemple, perdu 2 milliards de dollars au cours des trois dernières années à cause du torchage de gaz. Le pays a pourtant réduit cette procédure de 70 % de 2000 à 2020 selon l’Agence internationale de l’énergie. L’Algérie, l’Angola et la Libye font aussi partie des pays ayant perdu autant d’argent en ne réutilisant pas le gaz qu’ils torchent. Outre la perte de revenus, GlobalData évoque aussi le véritable problème environnemental que constitue cette activité. Le torchage de gaz est en effet l’un des principaux contributeurs aux émissions de carbone dans le monde. 

Il existe des solutions technologiques pour éviter le torchage et utiliser le gaz à d’autres fins. « Ce serait bien si les opérateurs pétroliers et gaziers trouvaient la stratégie de vendre ce gaz torché plutôt que de le perdre ». C’est ce qu’a déclaré Anna Belova, analyste principale du pétrole et du gaz chez GlobalData. D’après elle, les principaux pays torcheurs de gaz ont fait brûler près de 368,11 millions de mètres cube par jour. Une quantité de gaz qui pourrait permettre d’approvisionner tout le Japon durant une année. 

Lire aussi:Ghana : Le torchage du gaz fait perdre 300 millions $ à l’Etat

Fidèle DJIMADJA