Les troupes russes sécuriseront une zone aurifère en RCA

0
480
Russie
Un soldat russe sur un char d'assaut.

Les forces russes aideront l’armée centrafricaine à protéger les ressources minières dans le nord-est du pays. Elles seront soutenues par des troupes voisines du Tchad et du Soudan.

La République centrafricaine (RCA) a signé un accord avec le Tchad, le Soudan et la Russie pour sécuriser une zone aurifère située sur son territoire. Le pacte permettra de déployer des troupes armées provenant des quatre pays sur le sol centrafricain. Ces forces militaires combattront les groupes rebelles opérant au nord de la RCA et le long des frontières des trois nations africaines signataires de l’accord.

L’information a été donnée par le ministre centrafricain de l’Élevage, Hassan Bouba, lors d’un entretien téléphonique avec Bloomberg. Dimanche dernier, le général Abdel Fattah Al-Burhan, président du Conseil souverain de transition du Soudan, a déclaré pendant sa visite au Tchad que Khartoum et N’Djamena s’étaient accordés pour assurer « la sécurité et la stabilité » en RCA.

Lire aussi : Liberia : Rivières, forêts et communautés sous la menace de l’exploitation aurifère non-réglementée

Reprendre une zone dominée par les groupes rebelles

Une majeure partie de la RCA a échappé au contrôle de l’État au cours de la dernière décennie. Les factions rebelles se sont accaparées des zones stratégiques en vue de posséder les vastes réserves d’or et de diamant du pays. L’année dernière, les forces armées centrafricaines ont tenté de reprendre le contrôle des principales zones aurifères situées au nord-est.

« Cela a déclenché des tensions entre les groupes armés qui essayaient de protéger leur dernière source de revenus » a indiqué Enrica Picco, responsable de la région Afrique centrale chez International Crisis Group. Le gouvernement centrafricain espère pouvoir reprendre la zone aux rebelles avec le soutien de la Russie, du Soudan et du Tchad. Le nouveau pacte renforce l’empreinte de Moscou en Afrique. Il intervient à un moment où les pays occidentaux tentent de stopper la croissance de l’influence russe dans la région.

Lire aussi : Centrafrique : au moins deux membres des forces armées tués par des rebelles

Fidèle DJIMADJA