Tunisie : 49 millions € de la BERD pour moderniser l’infrastructure hydraulique dans les oasis

0
989
Signature de l'accord de prêt entre la BERD et la Tunisie

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a accordé un prêt de 49 millions € à la Tunisie. Les fonds serviront à moderniser l’infrastructure hydraulique dans des oasis au sud du pays.

Le prêt de la BERD permettra, à long terme, de remédier à la pénurie d’eau à Gabès, Gafsa, Kébili et Tozeur. Il améliorera les rendements de 6 800 agriculteurs actifs dans 37 oasis. « Ces oasis sont la principale source d’emplois et de revenus dans la région, l’agriculture irriguée fournissant des emplois à 35% de la population active », a indiqué  la Banque.

Grâce à l’appui du Secrétariat d’Etat suisse à l’économie (SECO), le projet comprendra un programme visant à améliorer les opportunités économiques des femmes et des jeunes dans les oasis. Par ailleurs, il est élaboré conformément aux plans stratégiques de développement de la Tunisie. Ceux-ci placent la gestion durable de l’eau parmi les principales priorités du pays.

Lire aussi : Tunisie : 60 millions € de la BAD pour la relance économique

Une région dépendante de l’agriculture

Dans le sud de la Tunisie, l’agriculture irriguée constitue la source de revenus principale des populations. L’agriculture oasienne repose essentiellement sur les palmiers-dattiers, les arbres fruitiers et les produits maraîchers.

La modernisation de l’infrastructure hydraulique contribuera à améliorer l’approvisionnement en eau. Il permettra par conséquent de booster les rendements des agriculteurs de la région.

Notons que le prêt de la BERD se complète de subventions d’assistance technique d’un montant de 4,4 millions €. Elles sont destinées à appuyer la préparation et la mise en œuvre du projet, ainsi que le renforcement des institutions.