Tunisie : Un investissement annuel de 291,6 millions $ pour augmenter la production d’énergie renouvelable

0
721
éoliennes-tunisie
La Tunisie prévoit de mobiliser un investissement de 291,6 millions $ par an pour développer ses projets énergétiques.

La Tunisie prévoit de mobiliser 291,6 millions $ par an pour dynamiser ses projets énergétiques. Ce montant aidera le pays à faire face au déficit énergétique qu’il connaît depuis des années.

La Tunisie prévoit d’investir 291,6 millions $ par an pour développer les projets énergétiques du pays. L’objectif des autorités tunisiennes est d’augmenter la production d’énergie renouvelable pour faire face au déficit énergétique. Selon Neila Nouira Gongi, ministre de l’Industrie, de l’Énergie et des Mines, le gouvernement prévoit de lancer dans quelques semaines des appels d’offres pour la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables.

Lire aussi : La construction d’une centrale solaire photovoltaïque de 100 MW sera lancée cette année en Tunisie

Un déficit énergétique de 48% en 2021

Le déficit énergétique de la Tunisie a augmenté pour atteindre 48% en 2021 contre 10% en 2010. Ce taux atteint un pic de 59% en 2019, rapporte Africa24. « La Tunisie connaît un déficit effectivement au niveau énergétique parce que c’est un pays qui importe son énergie pour une part non négligeable dans la richesse de l’État tunisien. Aujourd’hui c’est problématique parce qu’un pays se développe forcément. Il a besoin d’énergie et lorsque ses énergies sont importés ça creuse effectivement la balance commerciale », a déclaré Mohamed Amiri, consultant en Algérie. Selon lui, le développement des énergies renouvelables facilitera les exportations et la création d’emplois.

Produire une capacité supplémentaire de 500 MW d’énergie renouvelable par an

Le projet du gouvernement permettra l’installation d’une capacité de 500 MW d’énergie renouvelable par an d’ici 2030. « Aujourd’hui, un pays qui souhaite se développe doit avoir une part d’énergies renouvelables produites sur son propre sol pour pouvoir alimenter son économie et ne pas dépendre essentiellement des conjonctures économiques mondiales », a déclaré Mohamed Amiri.

Lire aussi : Tunisie : la SFI accorde 22 millions $ au groupe CHO pour la production écologique d’huile d’olive