L’UE et la BEI financent la réhabilitation du corridor routier Tchad-Cameroun pour près de 175 millions d’euros

0
920
Corridor Douala-Ndjamena
L'Union européenne et la BEI financent la réhabilitation du corridor routier Tchad-Cameroun à hauteur de 175 millions d'euros.

Le gouvernement tchadien a signé une convention à cet effet avec l’Union européenne et la Banque européenne d’investissement le 23 mars dernier. Le projet permettra de réhabiliter  229 km du réseau routier reliant N’Djamena à la frontière du sud Cameroun.

Le ministre des Infrastructures et du Désenclavement et son homologue de la Prospective économique et des Partenariats internationaux étaient présents à la signature de l’accord.  Le projet a un coût approximatif estimé à près de 175 millions d’euros répartis en prêts et en dons. L’UE a fait un don de 35 millions d’euros au Tchad pour lui permettre d’atteindre le niveau nécessaire de concessionnalité du financement. Les 140 millions d’euros ont été octroyés au Tchad sous forme de prêt. Les conditions du prêt qui ont été définies entre les contractants sont compatibles avec la dette extérieure du pays, qui a fortement augmenté pendant la pandémie.

Lire aussi : CEMAC : 1700 milliards de francs CFA prévus pour la deuxième vague de projets intégrateurs

Vers une amélioration du réseau routier au Tchad

Le projet a pour but de faciliter l’accès au territoire tchadien par voie terrestre. Il renforcera la connectivité entre la capitale (N’Djamena), la deuxième ville du pays (Moundou) et la frontière avec le Cameroun (Koutéré). Elle devrait s’entendre aussi jusqu’au port de Douala au Cameroun, en vue de donner l’accès au port maritime le plus proche du pays. À l’issue, les travaux auront un impact significatif sur le quotidien des populations et même sur l’économie tchadienne. Les conditions de transport devraient s’améliorer, tout comme le niveau de service et la sécurité routière. Pour rappel, les échanges avec les pays voisins reposent fortement sur le réseau routier.

Lire aussi : La Banque mondiale finance la réalisation du projet de corridor de transport Cameroun-Tchad L’Union européenne et la BEI financent la réhabilitation du corridor routier Tchad-Cameroun à hauteur de 175 millions d’euros.