L’UE et le FIDA portent une aide financière à certains pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique

0
418
Développement durable
L'UE et le FIDA ont signé deux accords pour un montant total de 70,7 millions d’EUR afin de favoriser la production locale et durable en Afrique, dans les Caraïbes et dans le Pacifique.

Jutta Urpilainen, Commissaire européenne aux partenariats internationaux, et Alvaro Lario, Président du Fonds international de développement agricole (FIDA), ont conclu deux accords pour un montant total de 70,7 millions d’euros. Ceci dans le but de favoriser la production locale et durable d’aliments nutritifs et renforcer la résilience des petits exploitants agricoles face aux chocs climatiques et économiques en Afrique, dans les Caraïbes et dans le Pacifique.

La signature de ces accords intervient dans un contexte où de nombreux pays sont minés par la crise alimentaire. En plus de l’intensification des changements climatiques, ces pays sont exposés au risque de surendettement. C’est dans ce cadre que l’Union européenne alloue la somme de 52,5 millions d’EUR au FIDA pour la promotion de l’agroécologie et les pratiques agricoles durables. Les ressources permettront d’améliorer la fertilité des sols et une utilisation plus efficiente des engrais chimiques et organiques. Elles permettront aussi une gestion durable de l’eau afin de s’assurer que les sols tirent pleinement parti des nutriments, la production locale d’engrais biologiques. L’assistance de ces organisations internationales par ailleurs l’utilisation de biodigesteurs et l’accès des petits producteurs et productrices à des intrants adaptés aux conditions agroécologiques locales. Les principaux bénéficiaires du programme sont l’Éthiopie, le Libéria, le Malawi, le Mali et le Niger. La liste n’est cependant pas exhaustive.  

Lire aussi : Le FIDA injectera 2 milliards $ dans la sécurité alimentaire et énergétique en Égypte

Le Royaume de Belgique vient en renfort à l’UE

Les petits producteurs qui pratiquent l’agroécologie et à la transformation durable des systèmes alimentaires ne seront pas en reste. Une subvention de 18,2 millions d’euros sera également accordée à l’Union européenne pour appuyer ce secteur. 5 millions d’euros supplémentaires seront versés par le Royaume de Belgique. Grâce à ce programme,  les pratiques de l’agroécologie seront appliquées à grande échelle. L’accès aux connaissances, aux services d’appui, aux technologies et aux débouchés commerciaux sera facilité aux producteurs et productrices.

Lire aussi : Afrique : la Norvège s’associe au FIDA pour soutenir l’aquaculture dans trois pays