Un fonds de 200 millions $ pour soutenir les startups africaines en phase de croissance

0
698
Niklas Adalberth, fondateur de la Fondation Norrsken

Un nouveau fonds géré par une trentaine de fondateurs de licornes vise à accompagner les startups africaines en pleine expansion.

Trente fondateurs de licornes vont soutenir les entrepreneurs technologiques africains par le biais de Norrsken22. Il s’agit d’un nouveau fonds de 200 millions $, qui investira dans des startups prometteuses en Afrique.

Norrsken22 soutiendra des entreprises en phase de croissance prometteuses, intervenant dans divers domaines. Ceux-ci comprennent la fintech, l’ed-tech, la santé et les solutions de business. 

Lire aussi : TLcom veut investir 70 millions $ dans 20 startups en Egypte

Le fonds a été mis en place par la Fondation Norrsken. Il est soutenu par 30 fondateurs de licornes, apportant leurs compétences entrepreneuriales et un financement de 65 millions $. Parmi eux figurent Olugbenga Agboola, co-fondateur de Flutterwave , Niklas Zennström, co-fondateur de Skype , Jacob de Geer, co-fondateur d’iZettle , Niklas Östberg, co-fondateur de Delivery Hero , Carl Manneh, co-fondateur de Mojang , Sebastian Knutsson, co-fondateur de King  et Willard Ahdritz, fondateur de Kobalt Music.

La Fondation Norrsken réinvestira sa part du capital généré par Norrsken22 dans le soutien à l’entrepreneuriat africain, afin de promouvoir davantage la croissance de l’écosystème technologique africain et une nouvelle génération de fondateurs. « L’Afrique compte 1,2 milliard d’habitants, dont 60 % ont moins de 25 ans. Au cours de la prochaine décennie, cette jeune génération axée sur le numérique changera non seulement l’avenir de l’Afrique mais aussi du monde », a déclaré Niklas Adalberth, fondateur de la Fondation Norrsken.

Lire aussi : Un programme sélectionne 100 startups dirigées par des femmes pour une formation et une subvention

Créée par Niklas Adalberth, l’un des fondateurs de la licorne suédoise Klarna, Norrsken vise à aider les entrepreneurs à résoudre les plus grands défis du monde. En 2019, la fondation avait lancé des opérations à Kigali, au Rwanda, qu’elle prévoyait d’utiliser comme base pour investir dans la région de l’Afrique de l’Est et du Centre. L’année dernière, elle a accepté 11 startups d’Afrique dans l’édition inaugurale de l’Accélérateur d’impact Norrsken.