L’UNESCO et Huawei lancent un projet de transformation numérique du système éducatif africain

0
851
écolière africaine avec une tablette
L'UNESCO et le chinois Huawei vont investir dans un projet-pilote visant la transformation numérique de l'éducation en Afrique.

L’UNESCO et Huawei ont annoncé le lancement du projet  »Écoles ouvertes pour tous » grâce à la technologie (TeOSS). Il sera mis en œuvre au Ghana, en Éthiopie et en Égypte. 

TeOSS permettra d’alimenter la transformation numérique du secteur de l’éducation. Il favorisera la construction de systèmes éducatifs résilients capables de résister à des pandémies comme la COVID-19. L’évaluation des résultats du projet aidera à orienter les stratégies et les modèles pour l’étendre à d’autres pays africains. 

Le projet fournira une formation aux enseignants et aux étudiants à l’utilisation d’outils numérique. L’initiative développera également des programmes d’études numériques accessibles à distance sans surveillance. 

Des modèles de scolarisation plus résilients

« Le projet est conçu pour tester des modèles de scolarisation qui peuvent répondre immédiatement aux nouveaux défis imposés par la pandémie. Il aidera également au développement de futurs modèles de scolarisation ». C’est ce qu’a déclaré Stefania Giannini, sous-directrice générale pour l’éducation de l’UNESCO. Il a ajouté que le projet mettra en place un modèle d’école numérique qui rend les programmes accessibles à tous les élèves, que ce soit en temps de crise ou non. « Il s’agit de dépasser la situation actuelle et d’ouvrir un nouvel horizon d’enseignement et d’apprentissage ». 

Lire aussi : Plus de 40 pays s’engagent avec l’UNESCO à investir davantage dans l’éducation

En Égypte, un cadre de compétences en TIC a été développé pour les enseignants et les élèves. Des experts en développement de didacticiels numériques et des enseignants du primaire et du secondaire recevront une formation. Cette formation a pour but de d’assurer la continuité du développement professionnel.  

En Éthiopie, l’initiative se concentrera sur la construction d’infrastructures TIC pour connecter des écoles pilotes. Il formera des enseignants et des étudiants et créera un système de gestion de l’apprentissage intégré à une plate-forme de formation des enseignants.

Au Ghana, l’accent sera mis sur la création de contenu numérique pour toutes les matières, ainsi que sur la formation des enseignants. Le projet créera également un référentiel électronique que les enseignants pourront utiliser pour télécharger du contenu et auquel les apprenants pourront accéder en ligne et hors ligne.