L’UNICEF lance un appel de 150 millions de dollars pour aider onze pays africains menacés par le choléra

0
513
Choléra
L’UNICEF lance un appel de fonds de 150 millions $ pour faire face à l'épidémie de choléra dans onze pays africains.

Une épidémie de choléra « étendue »  et « meurtrière » frappe depuis plusieurs mois, onze pays d’Afrique. C’est ce qui ressort du communiqué publié il y a deux jours par Lieke van de Wiel, directrice régionale adjointe de l’UNICEF.

Selon les estimations de  l’UNICEF, 67 822 cas et 1 788 décès sont enregistrés en Afrique à cause du choléra. Les chiffres sont certainement plus élevés puisque les systèmes de surveillance et les cas non signalés ne permettent pas à l’UNICEF de dresser des bilans avec des chiffres justes. Plusieurs pays sont durement touchés par le choléra. Le Burundi,  le Cameroun, la République démocratique du Congo, l’Ethiopie, l’Afrique du  Sud, le Mozambique, le Nigeria, le Kenya et la Somalie. Cependant, les pays les plus touchés à cette date sont le Malawi et le Mozambique. Seulement dans ces deux pays, 5,4 millions de personnes dont 2,8 millions d’enfants ont besoin d’aide. Plusieurs raisons justifient cette expansion de l’épidémie. Il s’agit notamment du manque d’eau et d’assainissement, des phénomènes météorologiques, des conflits et de la faiblesse des systèmes de santé.

Lire aussi : L’OMS alerte sur le nombre de cas de choléra en Afrique

Les actions menées pour contrer l’épidémie

Pour répondre à l’épidémie, l’UNICEF et ses partenaires mettent en place différentes actions. Il s’agit essentiellement de la “ fourniture d’eau potable, de savon pour le lavage des mains, de sels de réhydratation orale et des campagnes de sensibilisation, de changement de comportement et d’information ”. L’UNICEF a par ailleurs lancé un appel de 150 millions de dollars pour les 11 pays de la région touchés par l’épidémie de choléra. Le Malawi bénéficiera de 34,9 millions et le Mozambique, 21,6 millions de dollars. Les fonds collectés permettront de fournir des services vitaux aux personnes touchées par l’épidémie. Les partenaires ont toutefois déjà débloqué 2,9 millions de dollars à l’intervention au Malawi et 550 000 dollars à l’intervention au Mozambique. Ces ressources ont permis à l’UNICEF de renforcer le matériel médical essentiel. Par ailleurs, l’UNICEF cumule un déficit de 92 % pour les deux pays. L’organisme onusien a donc du mal à répondre aux besoins des enfants touchés par la crise.

Lire aussi : Les inondations augmentent la propagation du choléra en Afrique (OMS)