Le Zimbabwe ouvrira une nouvelle université publique consacrée à la cybersécurité d’ici 2023

0
778
Zimbabwe-cybersecurity
Le Zimbabwe veut ouvrir une nouvelle université spécialisée dans la cybersécurité pour assurer la protection des données personnelles.

Le Zimbabwe prévoit d’ouvrir une université publique spécialisée dans la cybersécurité d’ici 2023. La nouvelle institution remplacera le Tel-One Center for Learning, l’école de formation des experts en télécommunications du pays.

Le Zimbabwe veut ouvrir une nouvelle université consacrée à la cybersécurité d’ici 2023. Cette institution remplacera l’école de formation d’experts en télécommunications du pays, Tel-One Center for Learning. Selon les autorités zimbabwéennes, le programme de l’école ne répond plus à l’environnement actuel des technologies de l’information et de la communication, rapporte Africa24.

Lire aussi : L’UNESCO lance un programme à 15 millions $ pour soutenir les étudiants de la Zambie et du Zimbabwe

Assurer la protection des données personnelles

La nouvelle université aura une capacité d’accueil de 6600 étudiants.  L’école dédiée à la cybersécurité aura pour mission de former les jeunes Zimbabwéens à faire respecter la loi sur la protection des données personnelles. Le projet a été proposé au Parlement en mai 2021, rapporte Africa24. L’ambition des autorités du pays est de protéger les infrastructures numériques et défendre de la sécurité nationale et économique. Selon Amon Murwira, ministre de l’Enseignement supérieur et tertiaire du Zimbabwe, « le système éducatif doit réussir à mettre sur le marché des diplômés prêts à s’adapter à divers environnements, pas que l’écosystème local ».

40 millions $ de pertes en quatre mois dues à la cybercriminalité

Le Zimbabwe travaille à l’adoption d’une loi sur la protection des données personnelles. Le pays a enregistré une perte de 40 millions $ due à la cybercriminalité au cours des quatre premiers mois de 2018. Sur la même période, la police a traité 4 000 chefs d’accusation en rapport avec la cybercriminalité.

Le projet de création de la nouvelle université s’inscrit dans le cadre du programme « Education 5.0 ». Cette initiative prévoit la professionnalisation et la modernisation du secteur de l’éducation du pays.

Lire aussi : Zimbabwe : les enseignants réclament une augmentation des salaires avant la réouverture des écoles