fbpx
26.6 C
Cotonou
mardi 15, novembre 2022

L’État ivoirien perd entre 1,8 et 2,6 milliards $ dans le secteur des transports à Abidjan

L’urbanisation galopante d’Abidjan entraîne d’énormes pertes économiques pour le gouvernement ivoirien, notamment dans le secteur des transports. Le pays perd entre 1,8 et 2,6 milliards de dollars dans la seule ville d’Abidjan.

Selon le ministre de l’Économie et des Finances, Adama Coulibaly, l’État perd entre 1,8 et 2,6 milliards $ dans le secteur des transports à Abidjan. Ces pertes sont liées aux défis de l’urbanisation et de la mobilité qui ne cessent de croître. Les pertes concernent aussi bien le gouvernement que les entreprises et la population d’Abidjan, selon un communiqué du ministère des Finances.

L’urbanisation accroît le besoin de transport de la population

« Les statistiques montrent que les populations abidjanaises perdent environ 3h par jour dans le transport », a déclaré Adama Coulibaly. Selon lui, l’urbanisation augmente les besoins de la population surtout dans le domaine du transport. En effet, Abidjan compte 5,6 millions d’habitants. C’est la ville la plus peuplée d’Afrique de l’Ouest francophone. Ce nombre élevé pose des défis en termes de déplacements des habitants.

« En Côte d’Ivoire, le secteur du transport compte pour 7 % dans le PIB. Ce qui veut dire que l’État doit prendre toutes les dispositions pour faire en sorte que tout ce qui peut être de nature à freiner le développement et l’élan de ce secteur soit pris en compte », a déclaré le ministre des Finances. Pour relever les défis, le pays devra organiser le secteur des transports, face à l’arrivée imminente de nouveaux moyens de déplacement tels que le BRT et le métro, a-t-il précisé.

Lire aussi : Uber s’installe en Côte d’Ivoire pour faciliter le déplacement des populations

Un budget de 410,6 millions $ prévu pour le secteur des transports en 2023

En outre, le pays prévoit de développer les infrastructures routières et d’améliorer la mobilité urbaine. Le gouvernement a également installé des postes de péage sur certains tronçons routiers. Pour la loi de finances 2023, un budget de 410,6 millions $ a été alloué au ministère des Transports. Ce montant permettra de réhabiliter et de développer des infrastructures dans le secteur.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : la France finance le projet du métro d’Abidjan à hauteur de 250 millions €