Les États-Unis financent un projet hydraulique à 45,5 millions $ dans le nord du Ghana

0
574
une pompe à eau dans une région rurale
Les USA investiront 45,5 millions $ dans le projet WASH au nord du Ghana.

Les USA se sont engagés à financer un projet d’amélioration des services d’eau, d’assainissement et d’hygiène (WASH) au Ghana. Ils débloqueront 45,5 millions $ au cours des cinq prochaines années pour soutenir l’initiative. 

Le projet se concentrera sur six régions du nord du Ghana : les régions de l’Upper East, Upper West, North-East, Northern, Savannah et Oti. L’objectif est de fournir à 300 000 personnes l’accès aux services d’assainissement de base.  250 000 personnes auront accès aux services d’eau potable. Au cours des cinq prochaines années, l’USAID et ses partenaires travailleront avec le gouvernement ghanéen, les assemblées de district, les responsables de la santé environnementale, et le secteur privé. Ils pourront trouver un moyen efficace pour renforcer le financement de la gouvernance des services WASH.  

Un partenariat bénéfique pour les populations

L’ambassadeur Sullivan a réitéré l’engagement des États-Unis à aider le Ghana à atteindre le sixième objectif de développement durable (ODD) des Nations Unies. Cet ODD vise à garantir la disponibilité et la gestion durable de l’eau et de l’assainissement pour tous d’ici 2030. « Les communautés ont besoin d’eau potable et d’un assainissement sain. Ensemble, nous continuerons à soutenir les individus, les communautés, les districts et les régions pour atteindre l’accès universel à l’eau potable et aux services d’assainissement et d’hygiène de base ». 

Au cours des cinq dernières années, grâce au projet WASH for Health, 150 000 personnes ont eu accès à des services d’eau potable de base et 200 000 à des installations d’assainissement améliorées. Le projet a construit et réhabilité 200 forages d’eau, fournissant une source d’eau essentielle aux hôpitaux, cliniques et écoles. De plus, cinq réseaux d’approvisionnement en eau de petites villes fournissent de l’eau potable à 50 000 personnes. Un partenariat avec le secteur privé a conduit au développement de Digni-loo. Il s’agit d’une latrine plus durable qui est 80 % moins chère que des latrines similaires. Le modèle est maintenant utilisé dans les pays du monde entier.

Lire aussi: Madagascar : 5,8 millions $ de l’USAID pour renforcer l’industrie du chocolat et des épices.