fbpx
24 C
Cotonou
vendredi 12, août 2022

Les États-Unis fournissent 20 millions $ pour stimuler le secteur agricole en Ouganda

Les fonds aideront les petits exploitants agricoles à adopter des pratiques agricoles améliorées qui augmentent la productivité, réduisent les pertes après récolte et ajoutent de la valeur à leurs produits.

Lors d’une visite le 4 août, la représentante permanente des États-Unis auprès de l’ONU, Linda Thomas-Greenfield, a annoncé que les États-Unis fourniraient 20 millions $, sous réserve de l’approbation du Congrès. Les fonds seront octroyés par le biais de l’Agence américaine pour le développement international (USAID).

Le nouveau financement aidera les petits exploitants agricoles à adopter des pratiques agricoles améliorées qui augmentent la productivité, réduisent les pertes après récolte et ajoutent de la valeur à leurs produits. Il stimulera également la production agricole en élargissant le financement des engrais et en améliorant leur utilisation efficace.

Lire aussi : Soudan : 100 millions $ de la Banque mondiale pour lutter contre la faim

L’aide sera acheminée par l’intermédiaire de partenaires internationaux et d’organisations de la société civile pour renforcer les efforts de l’Ouganda, afin d’atténuer les impacts de l’insécurité alimentaire croissante. Une série de crises a poussé de nombreux Ougandais, en particulier ceux de la sous-région de Karamoja et du nord du pays, à la faim. Les prix des denrées alimentaires et des engrais, déjà élevés en raison de la pandémie de Covid-19, ont encore augmenté en raison du conflit russo-ukrainien.

Lire aussi : 100 millions $ de l’ONU pour lutter contre la faim en Afrique