fbpx
25 C
Cotonou
mercredi 11, janvier 2023

Le Bénin lance la production locale de vêtements à partir de son Coton

Le Bénin commence la production de vêtements dans ses industries installées dans la Zone économique spéciale de Glo-Djigbé Zè (GDIZ). Les vêtements sont fabriqués à 100% à partir de coton produit localement.

Le Bénin produit déjà des vêtements à partir des industries de production textile installées dans la Zone Économique Spéciale de Glo-Djigbé Zè (GDIZ). Les usines installées dans la zone industrielle produisent des chemises « made in Benin » et plusieurs autres vêtements, rapporte le média 24h au Bénin. Les vêtements sont fabriqués à partir du coton béninois.

Porter à 12% la part de la fibre de coton transformée localement par an

L’ambition des autorités béninoises est de miser sur la transformation locale pour accélérer le développement industriel du pays. Selon les données officielles, sur les 315 000 tonnes de fibres de coton produites par an, le Bénin ne transforme localement que 3 000 tonnes, soit 1% de la production annuelle. Les usines installées dans la zone économique spéciale de Glo-Djigbé Zè devraient donc contribuer à augmenter la part de la fibre de coton transformée par an. Les projections dans le domaine textile estiment que ce taux passera de 1% à 12% par an grâce aux usines de la GDIZ.

Lire aussi : La BOAD débloque 116,3 millions $ pour financer trois projets au Togo et au Bénin

La GDIZ accélérera l’industrialisation du Bénin

La GDIZ couvre une superficie de 1640 hectares. Cette zone industrielle a été créée pour faire du Bénin un pôle industriel. Elle assurera la transformation locale des matières premières agricoles telles que les noix de cajou, le coton, les noix de karité, les ananas, le soja et bien d’autres produits. Cette zone permettra au Bénin de tirer la plus value de ses produits agricoles, déclare Létondji Béhéton, directeur général adjoint de SIPI-BENIN SA.

Lire aussi : Le Bénin sollicite la BID pour l’aider à porter sa production de coton à 1 million de tonnes d’ici 2025