Le vaccin antipaludique RTS,S sera déployé au Niger

0
985
RTS,S
Le Niger entend lancer le déploiement du premier vaccin antipaludique RTS,S dans les prochains mois, selon le ministère de la Santé.

Le Niger fait partie des premiers pays du continent à recevoir le vaccin antipaludique RTS,S. Ce dernier a été approuvé pour une utilisation à l’échelle continentale en octobre 2021, par l’Organisation mondiale de la Santé. Il a été testé avec succès au Ghana, au Kenya et au Malawi.

Le Niger entend lancer le déploiement du premier vaccin antipaludique RTS,S dans les prochains mois. L’annonce a été faite par le ministre de la Santé publique, lors du conseil des ministres de ce mercredi 27 avril.

Le Niger prévoit d’introduire très prochainement le vaccin afin de « renforcer la lutte contre le paludisme », a indiqué le ministère de la Santé publique. Le pays fait partie des nations éligibles par l’OMS pour bénéficier du vaccin. Il entend l’introduire dans le programme de vaccination de routine des enfants de moins de cinq ans, afin de faciliter le processus d’immunisation.

Lire aussi : Le premier vaccin contre le paludisme a protégé plus d’un million d’enfants en Afrique (OMS)

Un vaccin très attendu

Avant son approbation par l’OMS, le vaccin antipaludique a fait l’objet d’essais au Ghana, au Kenya et au Malawi. Selon les experts, il a permis de protéger plus d’un million d’enfants contre le paludisme, dans ces trois pays.

Le vaccin pourrait sauver entre 40 000 et 80 000 enfants par an, s’il était déployé à grande échelle. Il est déjà très attendu dans la plupart des pays d’Afrique subsaharienne. « La capacité actuelle de production du vaccin s’élève à 15 millions de doses au maximum par an, tandis que la demande est estimée à plus de 80 millions de doses par an », a indiqué l’OMS. À noter que le déploiement du vaccin a été financé à hauteur de 155,7 millions $ par l’alliance GAVI pour le vaccin.

Lire aussi : L’alliance GAVI injecte 155 millions $ dans le déploiement du vaccin antipaludique en Afrique subsaharienne