Maroc : Voltalia remporte deux projets solaires d’une capacité combinée de 117 mégawatts

0
832
Voltalia
La société française Voltalia développera deux projets solaires d’une capacité combinée de 117 mégawatts au Maroc.

Voltalia est la dernière entreprise retenue dans le cadre du projet Noor PV II. Ce dernier vise à doter le Maroc d’une capacité de production d’énergie renouvelable de 400 mégawatts.

La société française Voltalia développera deux projets solaires d’une capacité combinée de 117 mégawatts, au Maroc. Elle a été retenue dans le cadre d’un appel d’offres relatif au projet Noor PV II.

Le premier projet, d’une capacité de 69 mégawatts sera développé dans la région marocaine d’Ain Beni Mathar. Le second, un parc solaire d’une capacité de 48 mégawatts, sera installé à Guercif.

Lire aussi : COP26 : le Maroc veut atteindre 60 % d’électricité renouvelable d’ici à 2030

« Nous sommes très heureux d’avoir remporté ces sites au Maroc. Les futures centrales photovoltaïques participeront à la décarbonisation de l’énergie en évitant l’émission d’environ 200 000 tonnes de CO2  dans l’atmosphère », a déclaré Sébastien Clerc, directeur général de Voltalia.

Le démarrage des travaux est prévu pour le dernier trimestre de 2023. Une fois opérationnelle, ces infrastructures permettront de couvrir les besoins en énergie de 290 000 habitants.

Pour rappel, le programme Noor PV II vise à installer des projets solaires d’une capacité combinée de 400 mégawatts au Maroc. Quatre entreprises ont été retenues dans le cadre du projet, pour créer des centrales et des parcs d’une capacité de 333 mégawatts. Il s’agit de Taqa Maroc, Enel Green Power Maroc, Amea Power et Voltalia.

Lire aussi : L’émirati AMEA Power exécutera deux projets d’énergie solaire au Maroc