Zimbabwe : 100 éléphants meurent dans la plus grande réserve du pays à cause de la sécheresse

0
194

Au Zimbabwe, la sécheresse due à El Nino frappe le parc national de Hwange, entraînant la perte d’au moins 100 éléphants, rapporte l’Agence Xinhua. Le manque d’eau oblige les pachydermes à parcourir de longues distances, contribuant ainsi à leur tragique destin.

La sécheresse sévissant au Zimbabwe fait des ravages, en particulier dans le parc national de Hwange, la plus grande réserve animalière du pays. Selon le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), cité par l’agence Xinhua, au moins 100 éléphants ont succombé en raison du manque d’eau, provoqué par le phénomène El Nino. La tragédie souligne les conséquences dévastatrices de la sécheresse sur la faune.

Lire aussi : Au Kenya, le changement climatique tue désormais plus d’éléphants que le braconnage

Les points d’eau sont asséchés

L’IFAW a précisé que le parc national de Hwange, abritant environ 45 000 éléphants, fait face à un retard de cinq semaines dans les pluies estivales, directement attribuable à El Nino. Cette situation critique entraîne la mort d’une centaine d’éléphants qui luttent pour trouver de l’eau et de la nourriture. Les conditions météorologiques extrêmes ont asséché les points d’eau existants, obligeant les animaux à entreprendre des voyages épuisants à la recherche de ressources vitales.

Besoin pressant d’une solution urgente

L’organisation a souligné l’insuffisance des 104 puits de forage à énergie solaire du parc pour répondre aux besoins croissants des éléphants. Les températures extrêmes et la rareté des ressources contraignent les animaux à des déplacements désespérés. La mort des éléphants au Zimbabwe met en lumière l’urgence d’actions concertées pour atténuer les effets dévastateurs du changement climatique sur la vie sauvage. Les autorités locales et les organismes internationaux doivent intensifier leurs efforts pour protéger ces espèces menacées par les conditions météorologiques extrêmes.

Lire aussi : Zimbabwe : construction de la première centrale géothermique de service public