ZLECAf : l’Afrique peut doubler son commerce intra-africain d’ici 2030 (M.Buhari)

0
526
Le président Nigérian, Muhammadu Buhari

Le président nigérian Muhammadu Buhari a déclaré que la création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), fonctionnerait avec la collaboration active des secteurs public et privé. 

« Avec la mise en œuvre de la ZLECAf, le continent peut doubler le commerce intra-africain d’ici 2030. Il peut également réduire sa dépendance à l’égard des importations et créer plus d’emplois ». C’est ce qu’a déclaré Buhari dans son discours lors de la 2e Foire commerciale intra-africaine (IATF2021) à Durban, en Afrique du Sud. 

Selon lui, l’Afrique ne peut pas réaliser le commerce intra-africain en parlant seulement. La mise en œuvre sera un voyage difficile, mais tous les défis sont surmontables si les secteurs public et privé collaborent. Du côté du secteur public, il a insisté sur le fait que les gouvernements doivent soutenir les entrepreneurs locaux afin qu’ils puissent se développer et améliorer ainsi leur productivité. «Cela implique de fournir des incitations pour encourager nos entreprises à se formaliser et à se conformer aux réglementations en vigueur».

Il a assuré aux investisseurs que le Nigeria est arrivé en force pour participer activement à la foire. L’objectif est de profiter pleinement de toutes les opportunités qu’elle offrira. Rappelons que l’IATF2021 est organisée par la Banque africaine d’Import-Export Afreximbank. Elle est soutenue par l’Union africaine (UA) et le Secrétariat de la Zone de la ZLECAf.

L’IATF2021 se tient depuis ce 15 novembre et prendra fin le 21 novembre. Elle accueille plus de 10 000 participants de toute l’Afrique. Des accords commerciaux et d’investissement d’une valeur de 40 milliards $ devraient être conclus lors de l’événement.

Lire aussi : Libre-échange : la BAD soutiendra le commerce au sein de la ZLECAf à hauteur de 7 milliards $